Accueil du site
> Enfants & Ados > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Chiens et chats protégeraient les bébés de plusieurs maladies
Chiens et chats protégeraient les bébés de plusieurs maladies
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
9 juillet 2012
Auteur de l'article
Henri de Miebenthal, 476 articles (Kinésithérapeute)

Henri de Miebenthal

Kinésithérapeute
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
476
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Chiens et chats protégeraient les bébés de plusieurs maladies

Chiens et chats protégeraient les bébés de plusieurs maladies

Selon une étude finlandaise, les chiens et les chats de compagnie aideraient à combattre de nombreux maux chez les bébés de leur maîtres, tels que les infections de l’oreille, les rhinites, la fièvre, la toux et divers problèmes respiratoires. Les auteurs de l’étude, des chercheurs de l’hôpital universitaire de Kuopio, dans la Finlande orientale, vont même plus loin en indiquant que les bébés vivant au contact d’un animal de compagnie passant une partie de sa journée à l’extérieur verraient leur système immunitaire renforcé. Une étude antérieure avait déjà révélée que le contact d’une femme enceinte avec des animaux de ferme réduisait les risques d’allergie chez l’enfant.

S'agit-il d'une avancée en pédiatrie ? Une nouvelle étude venue tout droit de Finlande, et publiée dans la revue scientifique Pediatrics le 9 juillet dernier, montre que les bébés humains qui sont en contact avec un chien ou un chat sont moins victimes de maladies telles que les infections otorhino-laryngologiques (comme l’otite) ou les problèmes respiratoires que ceux qui ne bénéficient de la présence d’aucun animal à leur domicile. Les scientifiques à l’origine de ces observations ont suivi 397 enfants finlandais. Résultat : chez les bébés de 0 à 1 an qui ont vécu au contact d’un "meilleur ami" de la maison, les risques de manifester des symptômes d’infection respiratoire (toux, rhinite, fièvre, etc.) ont été réduits de 30%, et les risque de développer une infection de l’oreille a même été divisé par deux.
 
L’étude, qui fait face à certains travaux ayant mené à des suggestions contraires, souffre cependant d’un manque de précisions. Et il reste un mystère à éclaircir : Comment est-ce que ces animaux à fourrure, qui passent leur temps à renifler dehors, peuvent-ils avoir une influence positive sur le système immunitaire des bébés ? Peut-être bien que la "saleté" des chiens et des chats renforcerait paradoxalement, par le biais d'attaques légères, le système immunitaire et les anticorps des bébés. Mais ce dernier point reste à éclaircir.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté