Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Chez le psy : "Son papa est en prison"
Chez le psy : "Son papa est en prison"
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
6 septembre 2011 | 3 commentaires
Auteur de l'article
Dominique Hougron, 16 articles (Psychologue)

Dominique Hougron

Psychologue
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
16
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Chez le psy : "Son papa est en prison"

Chez le psy : "Son papa est en prison"

Son papa est en prison... Mais personne ne le lui a dit. Sa maman lui a dit qu’il était parti travailler en Ecosse. Mais ça fait huit mois déjà que son papa est parti travailler en Ecosse. Et si de sa prison son papa lui a écrit quelques lettres, il n’a jamais reçu de cartes postales d’Ecosse ni n’a jamais pu lui téléphoner.

Son papa est en prison parce qu'il a fait de grosses bêtises. Il est parti un matin, vers 6 heures, emmené par des gendrames. Ce petit garçon, par chance (?) dormait cette nuit-là chez sa grand-mère maternelle. Son papa est parti sans lui dire Au-revoir, parce que des fois on part travailler en Ecosse comme ça, sans dire Au-revoir, sans même en avoir parlé auparavant, sans aucune préparation de séparation avec son garçon de neuf ans. Sans doute ça doit pouvoir se faire puisque ça se fait.

Son papa n'est pas rentré d'Ecosse pour son anniversaire. Il n'est pas venu à l'enterrement de sa grand-mère. Il n'est pas venu non plus au grand repas de famille organisé cet été. C'est que l'Ecosse, c'est très loin sans doute. Et puis ça coute cher aussi, de rentrer en France. Et puis il doit tellement travailler qu'il n'a pas le temps de rentrer.

Son papa est en prison et il ne voit même plus ses grands-parents paternels. Parce que le papa de son papa a été clair avec sa maman : Lui ne mentira ni ne cachera les choses. Alors la maman a décidé de ne pas prendre de risque : Son petit ne verra plus ses grands-parents paternels.

Il ne va pas très bien. Insolence, instabilité, violence, etc. Ce qui lui a valu d'être exclu définitivement de la cantine scolaire, et d'être sanctionné par quelques jours d'exclusion de l'école. Il ne dort pas bien non plus. Son papa lui manque, peut-être. En plus il a fallu déménager. Parce que la maman ne pouvait plus payer son loyer. Même avec les sous que son papa lui envoyait d'Ecosse. Pourquoi le salaire du travail de papa ne paye pas le loyer ? se demande-t-il souvent. Pourquoi il ne m'a pas dit Au-revoir ? Pourquoi on ne va plus chez papy et mamie ? Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? Peut-être mon papa il est mort et qu'on ne veut pas me le dire ? Peut-être mon papa et ma maman ils se sont séparés et qu'ils ne veulent pas me le dire ? Peut-être ils croient que comme ça je souffre moins. Mais moi je sais bien qu'il se passe quelque chose de pas normal. Il doit être mort, ça doit être ça ! Papaaaaaa !!!

Psyblog
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
1 vote
par zizifridolin (IP:xxx.xx8.229.33) le 8 septembre 2011 a 08H13
zizifridolin (Visiteur)

Si je suis votre profonde pensée ; il faut laisser les malandrins en liberté pour ne pas traumatiser les petiots ? Il me semble , moi , que c est le pere indigne le responsable du mal etre de son rejeton...

En plus une bonne partie des gosses n ont plus de papa a cause d un truc que vous devriez connaitre : le divorce , bref article débile...

2 votes
par Dominique (IP:xxx.xx0.92.101) le 8 septembre 2011 a 09H02
Dominique (Visiteur)

C’est vous qui êtes à côté de la plaque avec votre commentaire. L’article ne laisse nullement penser que l’auteur souhaite la liberté pour le père (il ne donne pas d’opinion à ce sujet), mais semble estimer qu’il serait peut-être bon pour la mère de dire la vérité à son enfant afin que ce dernier cesse de se tourmenter.

0 vote
par psyblog (IP:xxx.xx2.237.33) le 8 septembre 2011 a 13H29
psyblog (Visiteur)

Merci Dominique, je crois que vous avez compris le sens de mon article... Zizifridolin, il est hors de question de laisser les "malandrins" en liberté. La loi est la Loi et chacun se doit de la respecter. Et si infraction a, il y a sanction et c’est bien normal. La question que je pose à travers cet article est celle de dire la vérité ou non, même sur un sujet aussi sensible et pénible que celle de l’incarcération d’un papa. Cacher une vérité, fut-elle pénible, à un enfant, est d’une violence qu’en tant que psy je mesure chaque jour. Si indignité il y a, c’est certes celle du père en prison, mais aussi celle des adultes qui cachent la vérité à l’enfant qui de toute façon est conduit (qu’est-ce que vous voulez ? l’enfant (l’humain) est fait comme cela) à imaginer toujours pire que ce qui est. Pour faire suite à cet article, peut-être pour l’expliquer davantage, je vous invite à aller lire celui-ci : http://psyblog.blogs.psychologies.c....

(et puis en passant : "Divorce" ne signifie pas obligatoirement "pas de papa", mais seulement "pas de papa et de maman ensemble")