Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Bronchiolite : la maison empestée par les parents ?
Bronchiolite : la maison empestée par les parents ?
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
12 juin 2012
Auteur de l'article
Docteur David Vincent, 74 articles (Médecin généraliste)

Docteur David Vincent

Médecin généraliste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
74
nombre de commentaires
29
nombre de votes
25

Bronchiolite : la maison empestée par les parents ?

Bronchiolite : la maison empestée par les parents ?

Début de consultation à 9 heures ; arrive une famille : "Docteur, nous avions rendez-vous à 10h30 mais nous avons préféré venir avant. Notre petite de deux ans tousse sans cesse depuis hier soir".

Je l'examine, bronchiolite. A cet âge c'est moins grave, juste que la fréquence respiratoire est de 60 par minute, énorme. Elle se laisse examiner et la maman est toute contente : "C'est la première fois qu'elle se laisse faire". Elle n'arrive pourtant pas à avaler la cortisone que je lui ai préparée pour calmer le jeu.
 
Je propose un passage aux urgences. La maman est d'accord. Puis regardant le bébé de plus près, je propose le Samu : la gamine s'épuise, ses lèvres deviennent bleues. La maman est moins d'accord (elle avait un autre nourrisson de 8 jours dans un couffin à côté d'elle), tant pis, j'ai appelé.
 
Entretemps la petite s'est mise à somnoler dans les bras de sa mère : "Vous voyez docteur, elle s'endort tranquillement". Non, non, on la réveille chère madame, elle fait des pauses respiratoires, mauvais ça. J'ai déjà eu un arrêt respiratoire puis cardiaque chez un bambin il y a quelques années dans mon cabinet on ne recommence pas ! On la stimule et la garde en position assise.
 
En attendant les secours je sens une odeur de tabac chez les parents : "vous fumez ?"
- "Oui, un peu, mais pas dans la même pièce que les enfants. Et puis aussi on ne vous a pas dit, on refait les travaux, peut-être qu'elle ne supporte pas la poussière de plâtre et de la peinture".
 
Voilà, tout a été dit. J'espère qu'ils ont compris ce qu'était une bronchiolite et les méfaits d'une atmosphère pleine de particules diverses et variées. Le samu est arrivé : ça fait tout bizarre de ne pas les voir sortir un brancard mais au contraire qu'un ambulancier prenne le bébé simplement dans ses bras.
Docteur Vincent
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté