Accueil du site
> Enfants & Ados > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Autisme : quand y penser ?
Autisme : quand y penser ?
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
7 avril 2014
Auteur de l'article
Bien-être et santé, 172 articles (Magazine Santé)

Bien-être et santé

Magazine Santé
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
172
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Autisme : quand y penser ?

Autisme : quand y penser ?

Méconnu du grand public, l’autisme est souvent diagnostiqué tard, vers l’âge de six ans  ; il devrait l’être avant trois ans  ! Un enfant sur cent cinquante est pourtant concerné.

L’autisme est un trouble envahissant du développement affectant les fonctions cérébrales  ; ce n’est pas une maladie psychiatrique. Différents noms lui sont donnés  : trouble ou spectre autistique, troubles envahissants du développement ou du spectre autistique…
Précoce, il apparaît avant 3 ans, associant de façon variable un isolement, une perturbation des interactions sociales, des troubles de la communication, un répertoire d’intérêts et d’activités restreint, stéréotypé et répétitif. Son origine serait génétique.
 

Diagnostic dès deux ans

 
Basé sur l’entretien avec les parents et l’observation de l’enfant, le diagnostic est réalisable dès 2 ans.
Certains signes doivent absolument alerter et imposer un avis spécialisé  : aucun babillage ou geste pour communiquer avant 1 an  ; aucun mot avant 18 mois  ; peu de sourires en réponse à l’entourage  ; pas de réponse au prénom  ; aucune phrase de deux mots de manière spontanée avant 2 ans  ; perte soudaine de capacités de langage  ; désocialisation brutale.
Mais ils ne sont pas toujours liés à un autisme  ; des examens seront réalisés pour éliminer une autre cause. 
 

Adapter l’environnement

Si l’autisme est confirmé, un bilan psychologique, orthophonique et psychomoteur tentera de préciser les capacités de développement de l’enfant. Il n’existe pas de traitement médical, seuls l’adaptation spécifique de l’environnement et un projet d’accompagnement personnalisé permettent d’espérer développer au maximum ce potentiel. Mais cela doit être mis en place très tôt, avant que l’enfant n’ait installé des comportements inadaptés, souvent définitifs.
 

LES BONS GESTES

Quand le label Grande cause nationale 2012 a été octroyé au collectif Ensemble pour l’autisme, les familles concernées, plus de 100 000, ont repris espoir ainsi que les associations de parents qui se battent depuis des années pour promouvoir le diagnostic et la prise en charge précoces de cette maladie. Deux ans après, le constat est amer  : insuffisance de moyens et d’institutions, placements à l’étranger, enfants exclus du système scolaire… D’où la réclamation collective, initiée par l’association Vaincre l’autisme, déposée au Conseil de l’Europe. Ce dernier a récemment condamné la France pour ne pas avoir respecté le droit des enfants autistes à recevoir une éducation.
 
Pour en savoir plus  : www.vaincrelautisme.org, www.autisme-france.fr
Pour un centre de dépistage  : www.autisme-france.fr, www.depistageautisme.com et un téléphone  : 04 92 99 28 07.
 
Dr Daniel Le Courtois 

Cet article est extrait en exclusivité du magazine Bien-être & Santé - Tous droits réservés

SOURCES

  • www.bienetre-et-sante.fr
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Les Actus