Accueil du site
> Enfants & Ados > Etudes Scientifiques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Alimentation : les enfants mangent trop peu de fruits
Alimentation : les enfants mangent trop peu de fruits
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
6 avril 2009 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Béatrice de Reynal, 207 articles (Nutritionniste)

Béatrice de Reynal

Nutritionniste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
207
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Alimentation : les enfants mangent trop peu de fruits

Alimentation : les enfants mangent trop peu de fruits

La consommation de fruits et légumes est un indicateur important de la qualité de l’alimentation globale. Promouvoir l’augmentation de leur consommation est d’ailleurs l’une des priorités de santé publique dans la plupart des pays. D’après une étude, les enfants sont inégaux devant la corbeille de fruits selon les pays.

Alimentation : les enfants mangent trop peu de fruitsEn effet, une alimentation pauvre en fruits et légumes et riches en graisses augmente à long terme le risque de développer des maladies chroniques comme les cancers et les maladies cardio-vasculaires.
 
Les jeunes ont été interrogés sur la fréquence de leur consommation en fruits. Les résultats présentés ici comptabilisent les individus déclarant manger des fruits au moins une fois par jour.
 
Les pays montrent de fortes disparités.
La France se situe plutôt dans le bas du tableau avec un nombre de mangeurs quotidiens de fruits variant de 38 % (filles de 11 ans) à 24 % (garçons de 15 ans).
 
La consommation quotidienne de fruits diminue significativement entre 11 ans et 15 ans dans la plupart des pays. C’est le cas parmi les garçons dans presque tous les pays, et parmi les filles dans la majorité des pays.
 
Les filles, à tous les âges, sont plus susceptibles que les garçons de manger des fruits quotidiennement, dans la plupart des pays.
 
La consommation de fruits est relativement faible parmi les garçons dans une partie de l’Europe du nord (certains pays Scandinaves et les pays Baltes), mais globalement il n’y a pas de modèle géographique de consommation ni pour les filles, ni pour les garçons.
 
Lorsqu’on considère le revenu familial, on constate que lorsqu’il est bas, il est significativement associé à un plus faible niveau de consommation de fruits parmi les filles et garçons, dans la majorité des pays.
 
En moyenne sur tous les pays étudiés, la proportion des enfants de 11, 13 et 15 ans qui mangent des fruits moins d’une fois par jour est respectivement 59 %, 65 % et 70 %. Les garçons sont globalement de plus petits consommateurs (respectivement 63 %, 69 % et 75 %) que les filles (respectivement 55 %, 61 % et 66 %).
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
2 votes
par loic (IP:xxx.xx4.163.208) le 13 avril 2009 a 18H38
loic (Visiteur)

D’où sortent ces chiffres ? Qui a réalisé cette étude ? Je serai très intéressé d’en consulter le contenu. Merci d’avance.