Accueil du site
> Enfants & Ados > Conso
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Trois bonnes raisons de se convertir aux couches lavables
Trois bonnes raisons de se convertir aux couches lavables
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
9 décembre 2008 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Restons en Forme, 1 article (Rédacteur)

Restons en Forme

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
1
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Trois bonnes raisons de se convertir aux couches lavables

Trois bonnes raisons de se convertir aux couches lavables

Ringardes, les couches lavables ? Que nenni, elles reviennent en force depuis quelques années. Et même les mamans les plus réfractaires se laissent séduire. Il est vrai que, quand on les compare aux couches jetables, elles ont plein d’atouts de leur côté. Démonstration.

JPEG - 16.2 ko
Les couches lavables ont de nombreux avantages

1. Elles respectent mieux l’environnement

Saviez-vous qu’une couche jetable met environ 300 à 500 ans pour se dégrader totalement ? Et qu’un bébé, au cours de sa vie de bébé, en use environ 4500 à 5500, selon les chiffres du Centre national d’information indépendante sur les déchets ? De quoi faire réfléchir ! Surtout quand on sait aussi que ces fameuses couches jetables sont bourrées de produits chimiques. Mais aussi de plastique et de cellulose : il faut donc exploiter du pétrole et abattre des arbres pour en fabriquer ! Avec les couches lavables, les parents renouent avec leur bonne conscience écolo...

2. Elles sont moins chères

Les couches lavables se réutilisent à l’infini… ce qui fait faire des économies sur le budget couches ! Certes, elles sont un peu plus chères à l’achat, il faut acheter des accessoires qui vont avec (inserts, culottes, feuillets…) et prévoir un budget eau et électricité pour les laver mais, au final, les économies sont bien réelles, de l’ordre de 1000 à 1500 euros sur une vie de bébé*.

3. Elles sont meilleures pour la santé de bébé

Les couches jetables sont bourrées de produits toxiques : plastique, TBT, DBT, MBT… sans compter le polyacrylate de sodium. Résultat : irritations, allergies, rougeurs et même, à terme, cas de stérilité ! Avec les couches lavables, vive les matières naturelles : coton, lin, chanvre… La peau respire mieux, et la santé de bébé est préservée.

* Source : 100 réflexes bébé bio, Alix Lefief-Delcourt, Elisa de Gastro Guerra, Maud Fontenoy, Leduc Editions, nov.2008 

Restons en Forme
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Enfants & Ados
Mots-clés :
Bébé Enfants Bio
Commentaires
1 vote
par Rim (IP:xxx.xx5.158.232) le 13 décembre 2008 a 06H45
Rim (Visiteur)

Ce qu’on oublie avec les couches lavables, c’est l’investissement qui tourne autour. du temps pour commencer (tout un rituel) alors qu’on a souvent du mal à jongler entre bébé-boulot-famille-et le reste. Il ne faut pas oublier qu’il ne faut pas utiliser n’importe quel produit pour les laver (et qui coûtent beaucoup plus cher), toujours à tempéraure très haute, qu’après le séchage il est indispensable de les repasser (surtout quand le linge sèche en plein air). le tout cumulé n’arrange ni la maman, ni le budget, ni la nature, et bébé non plus puisqu’on a moins de temps à lui consacrer, qu’on est plus stressée.

2 votes
par citoyenne 2008 (IP:xxx.xx7.192.2) le 16 décembre 2008 a 08H09
citoyenne 2008 (Visiteur)

hum, je ne suis pas d’accord avec le commentaire écrit auparavant :

le temps consacré au couches lavables n’est ni plus ni moins un peu plus d’organisation : les couches jetables augmentent le volume de votre poubelle, c’est aussi de l’organisation de la mettre régulièrement dans le container, et je ne parle pas des "poubelles à couches" avec leur réserve de plastique qui emballe le déchet....

On peut prendre n’importe quelle lessive pour les laver à 40 degrés , il faut simplement respecter le "non soupline", et prévoir de temps en temps un décrassage aux cristaux de soude, au vu de leur efficacité ! Nos grands-mère en avaient déjà dans leurs drogueries et c’est bien plus simple d’utilisation qu’on croit !

N’importe quoi pas de hautes températures !

Le séchage peur prendre aussi peu de temps qu’un pull ou pantalon un peu épais .

Repasser les couches ? z’êtes pas bien non ?

Le stress c’est autre chose, c’est inhérent à la personne et non aux éléments. je me sens bien plus "stressée" de savoir qu’il ne reste que quelques couches jetables, alors qu’en une demi-journée mes lavables sont à nouveau prêtes à l’emploi, car je sais gérer la situation.

Tant que des commentaires comme le premier, cité ci-dessus, restera comme une norme, les couches lavables resteront une bizarrerie moyenageuse de mamans écolos (et allez-y collez-nous encore des adjectifs , on est blindés) Notre seule réponse est un beau sourire et une petite phrase qui trotte dans nos têtes : "bien faire et laisser braire" !

On en reparlera dans 10 ans quand vos enfants hyper-allergiques ; vous demanderont des comptes.