Accueil du site
> Enfants & Ados > Conseils & Solutions
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Précieux colostrum
Précieux colostrum
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
6 octobre 2008 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Bambin Nature, 43 articles (Site internet)

Bambin Nature

Site internet
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
43
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Précieux colostrum

Précieux colostrum

Si les effets bénéfiques de l’allaitement maternel, notamment en matière d’immunité du nourrisson, sont aujourd’hui largement connus, il est un mot qui semble encore bien mystérieux pour la plupart d’entre nous : le “colostrum” .

Il s’agit du nom donné au lait sécrété par la mère durant les 2 ou 3 premiers jours après la naissance. Cette substance particulièrement riche est une véritable merveille pour votre nourrisson. Que vous ayez décidé ou pas de l’allaiter durablement, le colostrum est le plus beau cadeau que vous puissiez faire à votre bébé au cours des premiers jours de sa vie.

Qu’est-ce que le colostrum ?

La composition du colostrum est tout à fait différente de celle du lait des jours suivants.

Quels sont les bienfaits du colostrum ?

Le colostrum exerce tout d’abord une fonction laxative. En effet, il favorise l’évacuation des premières selles contenues dans les intestins du nouveau-né, le méconium. De consistance visqueuse, brun verdâtre voire même noirâtres, ces selles, souvent inodores, surviennent généralement de façon abondante et vont garder cet aspect plusieurs jours après la naissance. Elles sont constituées de mucus [2], de la bile et des débris cellulaires et graisseux contenus dans le liquide amniotique.

Particulièrement riche en anticorps, le colostrum participe surtout à l’immunisation du nourrisson. La meilleure immunité observée chez les nourrissons nourris au sein plutôt qu’au biberon est ainsi attribuée au colostrum. Les types d’anticorps rencontrés dans le colostrum dépendent des agents infectieux auxquels la mère a été exposée durant son existence, soit naturellement, soit par vaccination. Ils aideront le nouveau-né à lutter contre d’éventuelles infections et à se forger un solide système immunitaire. Si les anticorps contenus dans le colostrum des premiers jours sont si précieux, c’est que la perméabilité des cellules intestinales permet encore de laisser passer ces grandes molécules ; plus tard, ces anticorps seront détruits au cours du processus de digestion.

Que penser du colostrum offert dans le commerce ?

Les anticorps contenus dans le colostrum sont spécifiques à chaque espèce. Cependant, des préparations à base de colostrum bovin sont vendues comme compléments alimentaires aux vertus miraculeuses : stimulation immunitaire, lutte contre le vieillissement, amélioration des performances physiques et musculation.

Il est d’usage, dans différents pays, de donner du colostrum bovin aux enfants, aux femmes enceintes et à celles qui allaitent. En Europe de l’Est, on le leur offrait sous forme de gâteau ou de crème. En Inde, on considère que le colostrum du buffle est un aliment santé pour les enfants et les mères. Cependant, pour le moment, les recherches ne permettent pas de conclure à l’efficacité de ce produit. C’est pourquoi, en l’absence de données toxicologiques complètes, on recommande généralement aux femmes enceintes, à celles qui allaitent mais aussi aux enfants d’éviter les suppléments de colostrum bovin.

Pour aller plus loin...

L’art de l’allaitement maternel » par la Ligue internationale La Leche

Notes :

[1] Source : « Guide de l’alimentation de l’enfant » par le Docteur Jacques Fricker, Anne-Marie Dartois et Marielle du Fraysseix aux éditions Odile Jacob

[2] Les mucus sont différentes sécrétions visqueuses et translucides, produites par divers organes ou muqueuses.

Bambin Nature, le site dédié aux soins naturels des tout-petits
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Allaitement Bébé
Commentaires
0 vote
par noelle (IP:xxx.xx0.152.47) le 9 octobre 2008 a 06H29
noelle (Visiteur)

Il y a-t-il des cas d’empêchement ?

merci.

1 vote
par Bambin Nature (IP:xxx.xx1.249.214) le 9 octobre 2008 a 09H39
Bambin Nature (Visiteur)

Selon l’OMS l’impossibilité d’allaiter concernerait moins de 5 % des femmes. Elle est le plus souvent la conséquence d’une anomalie physiologique, d’une intervention ou d’un traitement médicamenteux. Cependant, toutes les femmes n’ont pas le désir d’allaiter. C’est un choix personnel qui doit être respecté.