Accueil du site
> Enfants & Ados > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les effets néfastes des cosmétiques pour bébé
Les effets néfastes des cosmétiques pour bébé
rubrique
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
22 septembre 2008 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Roseline, 56 articles (Rédacteur)

Roseline

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
56
nombre de commentaires
16
nombre de votes
0

Les effets néfastes des cosmétiques pour bébé

Les effets néfastes des cosmétiques pour bébé

Certains professionnels de la santé prônent le principe de précaution face aux risques que pourraient induire certains cosmétiques pour bébés...

C’est un sujet qui est déjà parut dans les pages des magasines.

Par exemple, en mars 2007, l’Afssaps, l’Agence française de sécurité des produits de santé, a demandé de ne plus utiliser une crème réparatrice pour nourrisson et adulte nommée Jonctum CicaCrème.

Ce rappel de produit a été mené par rapport au risque d’intolérance lié à son utilisation.

L’Afssaps signalait, à l’époque, suite à la mise en place d’un essai, que certains participants avaient développés « des lésions de type ulcération ayant nécessité un traitement médical ».

Jeudi dernier, une nouvelle mise en garde a été mise en place par des médecins, des chimistes, des cancérologues et/ou des directeurs d’établissements de santé.

Le sujet du débat concerne des cosmétiques pour bébés distribués dans les maternités, jugeant qu’il s’agit d’un « cocktail toxique » pour des enfants particulièrement réceptifs.

Didier Toma, directeur d’une clinique et président du Comité pour le développement durable en santé (C2DS), met en évidence que « ces boîtes sont distribuées depuis plus de 30 ans » et complète par le fait qu’il y a de « fortes présomptions » sur certains composés des produits offerts.

André Cicoletta, chimiste toxicologue, n’a pas hésité a pointé du doigt les parabens (conservateurs utilisés dans la plupart des produits de beauté), car ils « ont un effet de perturbation endocrinienne ».

Cette perturbation mettrait en évidence des problèmes au niveau du développement, de la croissance et de la reproduction.

André Cicoletta soupçonne également le bisphénol A qui a été récemment interdit dans la fabrication des biberons au Canada.

Il met en avant deux points :
- « Nous sommes confrontés à une épidémie de cancers » dont un certain nombre ont leur origine « dès la gestation ».
- « Il faut agir sur les éléments susceptibles de favoriser cette épidémie ».

Dominique Belpomme, Cancérologue, utilise l’argumentation de la pénétration par voie cutanée qui est « celle qui permet la plus grande perturbation de l’organisme », car « la peau ne sait pas détoxifier ».

Chacun d’entre-eux dans leur discipline respective ont plaidé la mise en place d’un principe de précaution et l’arrêt de distribution de ces mallettes par les maternités, les cliniques, les laboratoires,…

Ils ont également sollicité les autorités de santé afin d’imposer aux produits cosmétiques de respecter les normes d’une Autorisation de mise sur le marché (AMM), comme pour les médicaments.

Sources :

www.tf1.lci.fr : 3100 tubes de Jonctum CicaCrème retirés du marché, www.lefigaro.fr : Cosmétique pour bébé : le cri d’alarme, http://fr.news.yahoo.com : Cri d’alarme de scientifiques contre des produits cosmétiques pour bébés,
www.nouvelobs.com : Des scientifiques s’alarment des effets des cosmétiques pour bébés.

Roseline Buarotti
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
2 votes
par consoperso (IP:xxx.xx2.232.189) le 29 septembre 2008 a 23H08
consoperso (Visiteur)

Bonsoir, En voyant les reportages télévisés, les articles sur internet comme celui-ci, je suis scandalisé. Nous faisions confiance à la grande production, pensant que les produits étaient contôlés et sans danger pour nos bébés. Alors, que fait l’état et déjà les grandes productions et magasins. Ils devraient retirer tout de suite tous les produits des rayons et des fabrications. Nous condamnons nos enfants par notre ignorance dans les substances que nous achetons. Et pour quel profit ? Celui du marketing. Ca me révolte au plus haut.

0 vote
par chacho (IP:xxx.xx2.213.34) le 23 novembre 2011 a 21H31
chacho (Visiteur)

un nourrisson n’a pas besoin d’être lavé au savon, ni baigné dans la crème, ni ses fesses d’être essuyées aux lingettes. le soucis n’est pas les effets des cosmétiques pour bébé mais pourquoi (et pour qui) en utilise t on ?