Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Education des enfants : qui faut-il croire ?
Education des enfants : qui faut-il croire ?
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
25 avril 2008
Auteur de l'article
Laurence Roux-Fouillet, 95 articles (Sophrologue)

Laurence Roux-Fouillet

Sophrologue
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
95
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Education des enfants : qui faut-il croire ?

Education des enfants : qui faut-il croire ?

familleIl y a peu, on disait que pour les enfants "tout se jouait avant 6 ans". Le récent livre du pédiatre Aldo Naouri " Eduquer ses enfants - l’urgence aujourd’hui" aux Editions Odile Jacob laisse à penser que c’est dans les trois premières années que nous devons devenir des parents parfaits ! Il soulève déjà vivats autant qu’ indignations.

D’autres spécialistes de la petite enfance s’en mèlent, contestant les affirmations (pour ne pas dire les diktats) de ce pédiatre qui compte 40 années d’exercice. Serge Tisseron, psychiatre, Gérard Mermet, sociologue ou bien encore, Claude Halmos, psychanalyste, apportent chacun leur pierre à l’édifice de l’éducation (voir leurs interviews sur le site de 20 mn : http://www.20minutes.fr/article/221275/A-la-Une-Comment-appliquer-l-autorite-parentale-aux-enfants.php

En résumé : pour ou contre le doudou, le biberon ou la masturbation chez les tout-petits... Les parents y perdent un peu leur latin parmi toutes ces injonctions paradoxales.
Qui faut-il croire ? Freud disait : "Quoi que vous fassiez, c’est mal", donc, tenez-vous le pour dit ! Faites ce qui est possible, en votre âme et conscience. Ce qui est bon pour vous (et votre enfant) est ce qui vous paraît juste et sensé, loin des exercices de styles, s’ils ne sont pas adaptés à votre mode de vie ou à ce que vous ressentez. Ce qui est valable pour les enfants de votre belle-soeur (et accessoirement vos neveux) ne l’est pas forcément pour les vôtres. Il faut tenir compte de votre histoire, et de la leur. Pourquoi se contraindre ? Et si un avis extérieur vous paraît nécessaire, faites-vous conseiller par un professionnel (psychologue, psychiatre...) qui personnalisera cette approche. Gardons juste un peu de bon sens...

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mêmes thématiques
En savoir plus sur...
Mots-clés :