Accueil du site
> Enfants & Ados > Conseils & Solutions
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Bébé face à l’asthme
Bébé face à l'asthme
rubrique
note des lecteurs
date et réactions
4 novembre 2008
Auteur de l'article
Bambin Nature, 43 articles (Site internet)

Bambin Nature

Site internet
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
43
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Bébé face à l’asthme

Bébé face à l'asthme

L’asthme est une maladie respiratoire extrêmement fréquente, surtout chez les enfants. Par contre, elle se développe rarement avant l’âge de deux ans.

Même si c’est une maladie chronique, la médecine permet de bien contrôler les symptômes. Des soins adaptés aux bébés existent et c’est en collaboration avec votre médecin que vous trouverez le plus adapté.

 

Qu'est-ce que l'asthme ?

L’asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies respiratoires. Sous l’influence d’un irritant ou d’un allergène, les bronches vont s’enflammer et produire plus de mucus, avec pour conséquence la diminution de l’espace pour le passage d’air.

C’est une maladie qui touche aujourd’hui plus de 3,5 millions de personnes, ce qui représente 6 % de la population adulte et 10 % des enfants [1]. Bien que cette maladie soit très répandue, notamment dans la population jeune, elle ne touche que très rarement les bébés.

La plupart des personnes qui vont développer de l’asthme déclarent les premiers symptômes identifiables vers l’âge de 5 ans et il est très rare qu’un enfant les développe avant l’âge de 2 ans. Beaucoup de bambins ont les voies respiratoires encombrées sans que cela soit pour autant dû à cette maladie.

 

Les causes

 

  • Des facteurs environnementaux

On constate que le nombre de personnes atteintes d’asthme augmente, notamment au sein des grandes villes. La pollution et un mode de vie sédentaire, au contact d’allergènes, pourraient favoriser son développement. De plus, notre environnement de vie, plus protégé et plus stérile, pourrait nous avoir rendu plus fragiles. « Certains spécialistes de l’asthme sont même allés jusqu’à déclarer l’asthme une maladie de civilisation ! » souligne Wendy Murphy, auteur de l’ouvrage « Asthma ».

  • Des facteurs héréditaires

La probabilité de souffrir d’asthme augmente si une autre personne de la famille en est atteinte. Les enfants dont un des parents est atteint d’asthme ont 3 à 6 fois plus de risques d’être asthmatiques ; les enfants dont les deux parents sont atteints présentent 10 fois plus de risques.

 

Le lait maternel renforce bébé

 

Il faut rappeler que les bambins nourris au lait maternel développeront une meilleure immunité et auront moins de risques de développer des allergies que les bébés nourris au biberon. Cela s’explique par le fait que les défenses immunitaires de la mère sont contenues dans le lait maternel et aident le bébé à se protéger contre les infections.

En savoir plus sur les bienfaits de l’allaitement maternel et plus particulièrement sur le colostrum.

 

A éviter

 

Fumer pendant la grossesse ou pendant l’allaitement augmente de façon considérable les risques d’hypersensibilité, tout comme le tabagisme passif, imposé à votre enfant. De plus si votre famille présente des cas d’allergies, il est préférable d’éviter les animaux domestiques et la poussière dans l’environnement du bébé.

Mais les allergènes sont très variés et peuvent même provenir de la nourriture ; les protéines du lait de vache sont, par exemple, un allergène courant. Quant aux produits irritants, ils sont aussi extrêmement nombreux. Une étude belge a démontré que mener son bébé à la piscine augmente le risque de développer de l’asthme, à cause du chlore [2].

Avec le temps, vous apprendrez à reconnaître et à éviter les facteurs d’irritation de votre enfant.

 

Délicat à diagnostiquer

 

L’asthme ressemble, dans ses symptômes, à d’autres maladies respiratoires, hormis son caractère chronique, qui permet de le différencier. C’est pour cela que, dans certains cas, il est difficile à dépister chez le nourrisson : il peut être confondu avec une autre pathologie. C’est plus tard, quand les symptômes persistent et que son caractère chronique est avéré, que le diagnostic se confirme.

L’asthme, chez le bébé, est souvent associé à une allergie et peut-être accompagné d’eczéma. Pendant ses deux premières années, un bébé peut souffrir de ces plaques de petits boutons rouges qui seront ensuite remplacées par l’asthme [3].

 

Les soins du bébé

 

  • Les médicaments prescrits sont de deux types

Il y a ceux qui agissent en traitement d’urgence, lors d’une crise d’asthme. Ce sont des bronchodilatateurs, qui augmentent le diamètre des bronches, pour permettre le passage de l’air.

Il y a ceux qui agissent en traitement de fond, les anti-inflammatoires, pour diminuer l’inflammation des poumons.

Ces médicaments n’ont pas d’effets secondaires sur le bon développement de votre enfant.

  • Les méthodes d’administration sont différentes pour les bébés

Les inhalateurs sont difficiles à utiliser, c’est donc un nébuliseur qui sera utilisé. Cet appareil possède un masque qui s’applique sur le visage de l’enfant et d’un dispositif qui vaporise le médicament.

Il existe aussi un appareil moins encombrant qui est la chambre d’inhalation : lorsque le produit actif est expulsé, il reste bloqué dans un espace jusqu’à que l’enfant l’aspire. Cela résout le problème de coordination entre l’expulsion du médicament et son inhalation [4].

Des sirops ou des comprimés ayant les mêmes propriétés que les médicaments à inhaler existent. Mais il faut savoir que ces méthodes sont peu appropriées en traitement d’urgence car elles mettent trop de temps à agir.

  • Autres soins...

La kinésithérapie peut aussi aider votre bébé en diminuant l’encombrement des bronches [5]. La désensibilisation aux allergènes donne également de bons résultats.

 

Faire confiance à son médecin

 

Si votre enfant est décelé asthmatique, il est important de choisir votre médecin traitant consciencieusement car, l’asthme étant une maladie chronique, vous serez amené(e) à le fréquenter régulièrement.

Une relation de confiance doit s’instaurer avec lui afin que vous soyez capable de témoigner sans gêne de petits détails sur le mode de vie de votre enfant et, plus largement, de la famille. Chaque personne est différente face à l’asthme et la particularité de la maladie de votre bébé est d’autant plus difficile à cerner qu’il n’est pas encore capable d’exprimer en mots ce qu’il ressent. C’est donc un réel travail d’équipe entre le médecin, qui connait la maladie, et les parents, qui connaissent l’enfant, qui aboutira aux meilleurs résultats.

Plus important, il faut suivre ses prescriptions à la lettre. Ce n’est pas parce que vous observez une amélioration des symptômes que la maladie est guérie. En effet, l’asthme ne guérit jamais véritablement, il peut s’atténuer mais, si vous arrêtez le traitement, vous risquez de provoquer des complications ultérieures. En cas d’amélioration, consultez votre médecin qui pourra, si nécessaire, réajuster sa prescription.

 

En guise de conclusion

 

L’asthme est vraiment très rare chez les bébés. Nourrir son bébé au lait maternel et éviter tout contact avec la fumée de cigarette sont les meilleurs moyens pour s’en prévenir, même si ce n’est pas infaillible.

Si, malheureusement, votre bébé s’avère asthmatique, des traitements efficaces existent à condition d’être rigoureux dans leur suivi. Incluez leur prise sous forme ludique dans votre routine quotidienne et éduquez votre enfant. Il se développera tout aussi bien ou peut-être mieux que les autres.

 

Pour aller plus loin

 

Retrouvez très bientôt sur Bambin Nature le second volet de notre dossier sur l’asthme : «  Asthme, grossesse et médecine douce  ».


Couverture L\'asthme chez l\'enfant
« L’asthme chez l’enfant. Pour une prise en charge efficace » par Denis Bérubé aux éditions de l’Hôpital Sainte-Justine, collection “Pour les parents

Retrouvez cet ouvrage chez notre partenaire PriceMinister


Couverture Le défi de Camille
« Le défi de Camille. L’asthme » par Stefan Boonen, illustré par Pauline Oud aux éditions Enfants Québec, collection “J’apprends la vie

Camille tousse souvent la nuit et, quelquefois, elle doit s’arrêter pour reprendre son souffle quand elle fait un effort physique. Cette histoire permet aux jeunes lecteurs de mieux connaître les symptômes et les traitements de l’asthme.

 

Notes

 

[1] Source : Association asthme et allergies.

[2] En savoir plus sur les dangers du chlore pour les poumons de nos bout’choux.

[3] Source : Doctissimo

[4] Source : Baby Center

[5] Source : Santé-Médecine.net

Bambin Nature, le site dédié aux soins naturels des tout-petits
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Asthme Bébé Pathologie