Accueil du site > Thematiques > dépression nerveuse
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter

Derniers Articles

La place des animaux dans notre société actuelle

Suivant >>


Ces animaux qui nous apprennent tellement sur nous-mêmes, nous en tant qu’être humain, en tant qu’individu et en tant que société. On est choqué quand on voit quelqu’un blessé une autre personne :par contre, çà devient carrément un spectacle mondial quand l’autre se trouve être un animal. On accepte tout ce qui est corrida ou jeux débiles contre les animaux. Et le pire c’est que maintenant, çà devient à la mode d’en faire un jeu, à celui qui a le plus de « j’aime ».

Mais excusez-moi,c’est les gens qui montrent de l’importance et qui partagent ce genre de vidéos qui les incitent à recommencer. Je préfère voir un million de « j’aime » et de partages, sur une photo ou une vidéo où on voit 2 espèces totalement diffèrentes,être tellement complices que ces obscénités. Le souci, c’est que l’on montre tellement de choses abjectes à la télévision et dans les jeux vidéo, que certains ne sont plus vraiment dans la réalité. Il y avait ce jeu « Carmageddon »où on gagnait lorsqu’on détruisait toutes les autres voitures qui faisaient la course avec nous ou alors on gagnait des points en écrasant le plus de piétons possibles.

Donc non, il ne faut pas s’étonner que le monde, entre espèces que ce soit humaine ou animale, s’est détérioré. Qui sommes-nous pour choisir quelle espèce a le droit de vivre avec nous et d’autres ne sont là que pour satisfaire notre appétit de plus en plus féroce ? Pourquoi sommes-nous choqués des meurtres entre individus alors que nous laissons tant d’animaux mourir sous nos yeux ? Pourquoi autant de personnes sont choquées quand nous parlons de végétarisme alors que la malbouffe tue de plus en plus de monde chaque année ? Un animal, quel qu’il soit, a autant le droit au respect et à l’amour que vous et moi.

Comme je l’ai déjà dit dans mon premier article, les bébés et les animaux sont les êtres les plus purs au monde. Ils ne veulent qu’être près des gens qu’ils aiment et ils n’en ont que faire du matériel. Mais autant que quand on choisit d’être parents, quand on choisit d’être « propriétaire d’un animal », on l’accepte et on l’aime pour tout ce qu’il est. Et pas parce qu’au début, il ressemblait à une peluche et que maintenant, qu’il a grandi, il n’a plus d’intérêt. Un animal comme un bébé, çà doit être un choix mûrement réfléchi et pas pris sur un coup de tête. Pour qu’après quand il n’ait plus d’attrait, on l’abandonne comme une vulgaire chaussette. Çà m’avait exaspéré quand j’avais lu qu’un animal était considéré comme un meuble en cas de divorce ou de séparation. Un animal a un cœur et des émotions comme nous. Qui sommes-nous pour les traiter d’objets alors que c’est des boules d’amour quand on les aime et on les respecte ?

Un chien ou un animal comme un enfant, n’est pas un défouloir. Personne n’a le droit ni de lever la main sur un enfant ni sur un animal. Comme un bébé qui apprend, l’animal a aussi besoin d’un temps d’adaptation. Et chacun a son propre caractère et si on aime les animaux, on les aime pour ce qu’ils sont, et pas seulement pour ce qu’ils pourraient nous apporter. Je terminerais juste en disant cette magnifique citation de Gandhi : « On reconnaît la grandeur d’une nation à la façon dont les animaux sont traités ».

SOURCES

  • http://coloretanature.be/WordPress3/?p=24
Thématiques
A ne pas manquer