Accueil du site > Thematiques > cosmétiques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter

Derniers Articles

L’abus de café, mauvais pour la santé ? Vrai. Mais tout dépend de l’âge et du mode de vie

Suivant >>

Une étude de l’Agence européenne pour la sécurité des aliments a révélé qu’une consommation supérieure à 400 milligrammes de caféine par jour, soit l’équivalent de quatre expressos, serait nocive pour la santé. Selon Nina Cohen-Koubi, médecin nutritionniste et psychosomaticienne, il y a d’autres paramètres à prendre en compte, car le café n’est pas néfaste en soi. Explications.


Consommer plus de 400 milligrammes de caféine par jour serait mauvais pour la santé, selon l'Agence européenne pour la sécurité des aliments.

Cette étude ne révèle rien de nouveau, mais elle met en avant l’aspect néfaste de la consommation de caféine en fonction de l’âge et de la situation des individus. C’est là tout son intérêt.

 

La caféine n'est pas nocive en soi 

Ce n’est pas le café à proprement parler qui est nocif pour la santé : il y a d’autres paramètres à prendre en compte, à savoir l’âge, le mode de vie, l’alimentation des individus ou encore la fréquence de la consommation.

Une personne en mauvaise santé, qui fume, qui n’a pas une alimentation équilibrée et qui consomme beaucoup de café, souffrira probablement plus des effets néfastes de cette boisson qu’une personne en bonne santé, qui ne fume pas et qui mange de façon équilibrée.

La régularité de la consommation peut en effet avoir des conséquences sur la santé : plus on boit de café, plus on peut en ressentir les effets néfastes.

L’étude révèle également que les moins de 18 ans sont plus sensibles à la caféine. Cela est probablement dû à la consommation de boissons énergisantes, plus répandue chez les jeunes et qui accroît l’effet néfaste de la caféine.

 

Insomnie, nervosité, palpitations

Les effets de cette surconsommation peuvent être multiples : insomnie, nervosité, accélération du rythme cardiaque, crise d’angoisse, palpitations, tachycardie, arythmie…

De plus, le café, souvent consommé pour stimuler, peut avoir l’effet inverse : plus on en boit, plus on s’excite et moins on a de recul sur ce que l’on fait. On se fatigue donc plus rapidement.

Pour remédier à cela, je conseille de remplacer de temps à autre le café par du thé vert, qui contient également de la caféine, mais qui est assimilé plus lentement par l’organisme et qui est donc moins néfaste. Prendre une ou deux tasses de café le matin et une tasse de thé vert à midi peut être une bonne alternative.

 

Trouver des solutions alternatives au café

Le fait de définir une dose journalière de caféine comme le préconise cette étude serait une bonne chose, car cela pourrait marquer les esprits et faire diminuer la consommation. Mais il ne faudrait pas tomber dans quelque chose d’anxiogène : ce n’est pas parce que le café peut être néfaste au-delà d’un certain seuil qu’il faut arrêter d’en consommer.

D’ailleurs, je ne pense pas qu’il y ait une surconsommation de café : les personnes âgées ont tendance à se réguler elles-mêmes et les jeunes ne sont pas férus de cette boisson. Les personnes "à risque" sont surtout les étudiants, qui veulent être stimulés pendant leurs révisions et les adultes, qui veulent avoir plus d’énergie au travail.

Il faut donc s’inspirer de cette étude, ne pas la rejeter car elle dit vrai, sans tomber dans l’interdiction. Je conseille simplement à ceux qui boivent trop de caféine de trouver des solutions alternatives, qui leur permettront de diminuer leur consommation.

Ces personnes peuvent par exemple manger du poisson, des myrtilles, éviter les graisses cuites ou encore les fritures, afin d’augmenter leurs performances intellectuelles. Elles peuvent également associer à leur déjeuner des céréales, du riz basmati ou encore du quinoa, qui ont un index glycémique bas et qui permettent au cerveau de consommer du glucose et donc d’être performant.

 

SOURCES

  • http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1375996-l-abus-de-cafe-mauvais-pour-la-sante-vrai-mais-tout-depend-de-l-age-et-du-mode-de-vie.html
Thématiques
A ne pas manquer