Accueil du site
> Femmes & Grossesses
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Karine
Karine, 3 articles (Rédacteur)

Rédacteur

nombre d'articles
3
note moyenne des lecteurs
nombre de commentaires
0
site internet
Déclaration de liens d'intérêt:
Je dclare sur lhonneur que je nentretiens pas de lien dintrt avec des entreprises exploitant des produits de sant

L’endométriose c’est quoi ?

Suivant >>

L’endométriose touche une femme sur 10 en France et en Europe. Cette maladie, souvent méconnue, est un véritable handicap pour les femmes, plus particulièrement pour celles qui souhaitent procréer. Les associations spécialisées et les sites internet de santé essayent de sensibiliser l’opinion à cette cause. La création du "ruban jaune" (identique au ruban rouge de lutte contre le sida) fait partie des opérations mises en place pour toucher un public plus large.

L'endométriose est une maladie qui touche l'endomètre. L'endomètre est le tissu qui tapisse l'utérus de la femme. C'est l'endomètre qui, après s'être épaissi, se désagrège et provoque des saignements : ce sont les règles. Lorsqu'une femme est touchée par l'endométriose, les cellule de l'endomètre, qui se développe et s'épaissit, vont migrer vers les trompes et ainsi provoquer des lésions, des kystes ovariens et des adhérences. Ces lésions ne se contentent pas des organes génitaux, elles peuvent également s'étendre au système urinaire, digestif et même parfois (mais beaucoup plus rarement) pulmonaire.

C'est pour cette raison que l'on parle souvent de différentes endométrioses tellement cette maladie est complexe et différenciée chez les femmes qui en sont victimes.

Il existe deux origines reconnues à ce jour, la première est la transplantation de cellules endométriales au niveau des trompes ou des voies lymphatiques lors d'une opération chirurgicale (césarienne, laparotomie, épisiotomie...). La seconde est la métaplasie, c'est à dire la transformation d'un tissu normal en un autre anormal.

endométriose

La grossesse, contrairement à certaines idées reçues, ne guérit pas l'endométriose, elle favorise cependant une période de rémission.

Toutes les femmes peuvent être touchées par cette pathologie. Ce sont, le plus souvent, des femmes en age de procréer, donc réglées. Mais il n'est pas rare de voir de très jeunes filles touchées. Certains traitements hormonaux sont responsables de la persévérance de l'endométriose chez certaines femmes ménopausées.

A ne pas manquer
A ne pas manquer