Accueil du site > Les auteurs > Catherine Coste
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Catherine Coste
Catherine Coste, 48 articles (Journaliste)

Journaliste

nombre d'articles
48
note moyenne des lecteurs
nombre de commentaires
1
Qui suis-je?

Mon environnement est hétérogène : l’Education Nationale, des entreprises multinationales, une activité de journalisme en tant que conceptrice-rédactrice de weblogs d’information sur les thèmes de la chirurgie robotique et des transplantations d’organes.

Depuis mars 2005, je joue un rôle de médiation éthique entre le milieu hospitalier, politique et les usagers de la santé, dans le domaine des transplantations d’organes : le constat de décès sur le plan de l’éthique (mort encéphalique, mort cérébrale, prélèvements « à cœur arrêté »), un sujet soulevant de vives controverses, y compris à l’échelle internationale, et suscitant passion et émotion (témoignages de familles confrontées au don d’organes, de chirurgiens, etc.).

Six ans d’expérience au sein de multinationales (assistanat de direction trilingue) ont requis efficacité et adaptabilité dans le rôle d’interface au sein de filiales (FM Global, Intuitive Surgical Europe, Boston Scientific SA) et de sièges sociaux (Europcar International, BNP Paribas), au sein de structures à forte et à faible hiérarchisation, de grande et de petite taille, le sens de l’organisation, de la confidentialité, la rapidité d’adaptation à une nouvelle activité grâce à mon expérience au sein de différents secteurs d’activité (traduction financière, assurance du risque industriel, chirurgie robotique, matériel médical, location véhicules). Ajoutons un cursus universitaire en sciences humaines (littérature et traduction), enrichi d’une expérience de rédactrice du Bulletin pour la Coopération franco-allemande dans les Sciences humaines et sociales, CIRAC-Forum, édité par le Ministère de l’Education Nationale et de la Recherche et par le Ministère des Affaires Etrangères.

Ces formations, expériences et actions ont façonné ma conception de la communication : professionnalisme, pédagogie, qualité de l’information et de l’expression écrite et orale, rôle d’interface et de médiation éthique.

Derniers Articles

La sieste à l’origine de décès prématurés

Suivant >>

Selon une étude britannique, les personnes qui pratiquent la sieste quotidiennement pendant une heure ou plus, seraient plus susceptibles de développer une maladie pulmonaire, entraînant un décès prématuré.


En effet, après avoir suivi 16 000 personnes adultes durant 13 ans, dans le cadre du programme de recherche sur les effets de l’alimentation et du mode de vie sur le cancer, les chercheurs, ont remarqué que les adeptes de la sieste augmentaient leurs risques de mourir prématurément de près d’un tiers.

 

D’après leurs données, les personnes pratiquant la sieste durant plus d’une heure, avaient un taux de mortalité plus élevé de 32%. En moyenne, ce taux est de 14% plus élevé pour les personnes somnolant moins d’une heure par rapport à ceux qui ne font pas la sieste.


Par ailleurs, ils ont noté que les risques de mourir d’une maladie respiratoire étaient deux fois plus importants chez les personnes habituées à faire la sieste. Selon eux, cette dernière serait associée à des maladies pulmonaires telles que la bronchite, l’emphysème ou la pneumonie.

A ne pas manquer
A ne pas manquer