Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter

Etudes Scientifiques

Nos différences face aux régimes

Suivant >>

À l’approche de la période estivale, de nombreuses personnes cherchent à redonner une courbe gracieuse à leur silhouette. Cependant, il n’est pas toujours facile de perdre du poids, à motivation égale.

Désireux de percer le mystère des différences physiologiques de métabolisme entre les individus, des chercheurs américains de National Institutes of Health (NIH) ont réussi pour la première fois à mettre en évidences ces réelles disparités, dans le cadre d’une restriction calorique.

Cette étude menée sur 12 personnes atteintes d’obésités a permis de démontrer les effets de la diète sur leur métabolisme.

En effet, ils ont mesuré à l’aide d’un calorimètre, la dépense énergétique après un jour de jeûne, suivi d’une phase de réduction calorique à 50 % pendant 6 semaines.

En affinant leurs données en fonction de l’âge, l’ethnie et le poids de référence des participants, les scientifiques ont constaté que les sujets qui ont perdu le moins de poids étaient ceux dont le métabolisme avait le plus chuté pendant le jeûne. Il existerait donc deux types de métabolisme, un « économe » et un autre plus « dépensier », qui faciliterait la perte de poids.

Pour l’instant, les chercheurs de l’institut ignorent si ces différences sont innées ou si elles se développent au fil du temps. « Ces résultats corroborent l’idée que certains sujets obèses vont devoir se battre davantage pour perdre du poids en raison de différences métaboliques. Mais la biologie n’est pas une fatalité. Un régime équilibré et l’activité physique régulière sur une longue période peuvent être très efficaces pour perdre du poids ».

Thématiques
A ne pas manquer