Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter

Risques

Les bonnes combinaisons alimentaires pour une bonne santé

Suivant >>

Pourquoi se pencher sur les combinaisons des aliments ? Parce qu’il est facile d’améliorer sa digestion et donc sa santé en observant les règles des combinaisons alimentaires. Cette pratique, judicieusement appliquée, aura principalement pour effet : d’alléger le travail ardu de la digestion, de diminuer considérablement et parfois d’éliminer la fermentation et la putréfaction gastro-intestinale, et conséquemment de réduire la quantité de toxines présentes dans l’organisme et les conséquences que celles-ci entraînent.

 

Il ne faut pas confondre les processus de la digestion normale avec ceux de la fermentation et de la putréfaction gastro-intestinale qui se juxtaposent chez la plupart des civilisés. Sucres, amidons, protéines, végétaux aqueux, fruits aqueux, fruits acidulés et mi-acidulés, fruits doux, noix ne se digèrent pas en effet de la même manière. Bien que les fermentations soient un processus normal de la digestion, toutes ne sont pas appropriées et dans le cas de mauvaises combinaisons alimentaires, il en résulte en effet des fermentations ayant des conséquences néfastes à long terme pour l’organisme.

Cet article s’inspire du courant de pensée hygiéniste et des travaux du Docteur Herbert M. Shelton. Dans cette perspective, il s’agira dans un premier temps de classifier les aliments en fonction de leur composition et propriétés puis, de déterminer la nature des diverses combinaisons (bonnes ou mauvaises) et enfin, de présenter quelques exemples de bonnes combinaisons alimentaires par le biais de quelques menus type.

 

La classification des aliments

 

Les aliments sont des substances comestibles qui peuvent être transformées en cellules et en sécrétions du corps. Les propriétés et la valeur de ces aliments varie dans une large mesure en fonction de leur composition ou de leur provenance. Voici une classification qui vous permettra par la suite de vous orienter dans la pratique des bonnes combinaisons alimentaires :

  1. Les protéines

Les aliments suivants contiennent un pourcentage élevé de protéines :

Graines et noix (riches aussi en huile) : amandes, noisettes, sésame, pistache. Légumineuses : lentilles, pois chiches, haricots secs. Ou encore le soja, les viandes, les poissons, les fromages, les œufs, les céréales ou les produits laitiers.

  1. Les glucides

Nous pouvons en distinguer trois types : les amidons, les fruits doux et les sucres.

Les amidons : l’arachide, les céréales, la châtaigne, la fève, le haricot, les différents pois, la pomme de terre, le potiron ou encore le topinambour.

Les amidons légers : l’artichaut, la betterave, la carotte, le chou-fleur, le navet, le rutabaga, les salsifis.

Les sucres : les sucres blanc et brun, de canne, d’érable, de lait, le miel.

Les fruits doux : la banane, la datte, la figue fraîche, le kaki, la poire, le pruneau, le raisin et les raisins secs.

  1. Les lipides

Toutes les graisses et les huiles suivantes : l’avocat, le beurre, la crème de lait, l’huile d’olive, de noix, de sésame, de soja, de tournesol. Le lard, les noix, le beurre, le suif et les viandes grasses.

  1. Les fruits acides

La plupart des acides absorbés dans les aliments proviennent des fruits acides. Voici les principaux : l’ananas, le citron, la grenade, l’orange, le pamplemousse, la pêche acide, la pomme acide, la prune acide, le raisin acide et la tomate.

  1. Les fruits mi-acides

Les fruits mi-acides sont les suivants : l’abricot, la cerise, la figue fraîche, la mangue, la papaye, la pêche douce, la poire, la pomme douce, la prune douce.

  1. Les légumes verts non farineux

Cette catégorie comprend tous les légumes qu’ils soient de couleur verte, rouge, jaune ou blanche, peu importe. Les principaux sont :

L’ail, l’asperge, la betterave, le brocoli, le cardon, la carotte, le céleri, la ciboulette, la chicorée, le chou commun, de Bruxelles, de Chine, le chou-fleur, le chou frisé, le concombre, la courge, la courgette, le cresson, l’échalote, l’endive, l’épinard, le haricot vert, la laitue, le navet, l’oignon, l’oseille, le persil, le poireau, le poivron doux, le radis, la rhubarbe, les salades.

  1. Les melons

On distingue toutes les espèces de melons et de pastèques.

 

Les différentes combinaisons alimentaires

 

Dans cette section, il va s’agir de vous présenter une classification des différentes combinaisons alimentaires (bonnes, mauvaises, pauvres, acceptables). Je ne rentrerai pas dans les détails quant au processus de digestion de chaque combinaison. Si vous êtes curieux à ce sujet, je vous invite à vous procurer l’ouvrage du Docteur Shelton : les combinaisons alimentaires et votre santé.

Classification :

B. : Bon. Assimilé par les digestions les plus faibles.
A. : Acceptable. À éviter en cas de troubles digestifs.
P. : Pauvre. Exige une forte capacité de digestion.
M. : Mauvais. À éviter tout le temps.

 

  Protéines Glucides Lipides Lait frais Lait caillé Légumes verts Fruits acides Fruits mi-acides Fruits doux Melons
Protéines  A M M M M B M M P M
Glucides  M B B M M B M M P M
Graisses M B B A A B B B B M
Lait frais M M A     P A A M M
Lait caillé  M M A     P A  A  A M
Légumes verts  B  B  B  P  P  B  P P P M
Fruits acides  M M  B  A A  P  B  B  B  A
Fruits mi-acides M  M  B  A  A  P  B  B  B  A
Fruits doux  P  P  B  M  A  P  P  B  B  A
Melons  M  M  M  M  M  M  A  A  A  B

Voici un autre tableau plus détaillé :

 

Liste des aliments Combinaisons
Bonnes Mauvaises
Fruits doux (peu acides et non acides) Lait caillé Fruits acides. Protéines. Lait, amylacés (céréales, pain, pommes de terre).
Fruits acides Fruits acides Sucres (toutes catégories) Amylacés (céréales, pain, pomme de terre). Protéines (sauf les noix).
Légumes verts Toutes protéines Tous amylacés Le lait
Amylacés (ou farineux) Légumes verts Graisses et huiles Toutes les protéines, tous les fruits, les sucres.
Les viandes Légumes verts Lait, amylacés, sucres, toutes les protéines, fruits et végétaux acides, beurre, crème, huiles, lard.
Les oeufs Légumes verts Idem
Les fromages Légumes verts Idem à l’exception du lait.
Le lait Mieux si pris seul. Acceptable avec fruits acides. Toutes les protéines, les légumes verts, les amylacés.
Graisses et huiles Tous les amylacés et les légumes verts. Toutes les protéines.
Melons, pastèques Se prennent seuls. Tous les aliments.
Céréales Légumes verts Fruits acides, toutes les protéines, les sucres, le lait.
Légumineuses Légumes verts Toutes les protéines. Tous les sucres, le lait, les fruits. Les corps gras.
 

Quelques menus types abordant les bonnes combinaisons alimentaires

 

Voici quelques exemples histoire de bien comprendre le principe des bonnes combinaisons alimentaires. Il existe sur la toile de nombreuses ressources à ce sujet si vous souhaitez d’autres exemples.

Menus de printemps et d’été

Petit déjeuner : Pommes.

Déjeuner : Mâche, endives, choux de Bruxelles, pommes de terre.
Dîner : Scarole, fenouil, poireaux, noisettes.

Petit déjeuner : Cerises, abricots.
Déjeuner : Chicorée, radis, carottes, fèves vertes cuites.
Dîner : Salade verte, épinards, chou, fromage blanc maison.

Petit déjeuner : Banane, cerise, lait caillé.
Déjeuner : Laitue, haricots verts, courgettes, artichaut.
Dîner : Courgettes, radis, côtelettes d’agneau.

Petit déjeuner : Brugnons, abricots prunes.
Déjeuner : Chou vert, carottes, topinambours.
Dîner : Chou, épinards, fromage blanc maison.

Thématiques
A ne pas manquer