Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Bougez pour prévenir les risques de cancer !
Auteur de l'article
Roseline, 56 articles (Rédacteur)

Roseline

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
56
nombre de commentaires
16
nombre de votes
0

Bougez pour prévenir les risques de cancer !

Bougez pour prévenir les risques de cancer !

La télévision, les pouvoirs publics et bien d’autres nous rabâchent les oreilles avec des slogans qui nous informent qu’il faut manger équilibré et bouger. Aujourd’hui, les études prouvent que l’activité physique permet d’aider à la prévention des cancers et d’améliorer les traitements contre le cancer.

Favoriser l'activité physique

L’activité physique est un terme générique. Que devons-nous faire alors ? L’activité physique et l'activité sportive sont deux occupations bien distinctes. En fait, il est important de favoriser l’activité physique. C’est-à-dire tous les mouvements du corps que nous engendrons au sein de la vie quotidienne et qui impliquent une dépense d’énergie.

La sédentarité est donc à bannir. Vous vous demandez ce que cela peut changer pour quelqu’un atteint d’un cancer ou pour éviter d’en développer un. En fait, l’activité physique « permet de récupérer des capacités physiques, de reprendre confiance en soit, d’améliorer le bien-être et de favoriser les réinsertions sociales. »

Vous allez me dire que le sport et les loisirs donnent les mêmes avantages. En fait, ces activités ne sont pas moins importantes, mais l’activité physique suffit en elle-même pour apporter un bien fait certain et surtout permet des exercices tout au long de la journée et non à une heure donnée, à un moment donné de la semaine.

Quels sont les bénéfices que vous pouvez en retirer ?

Les études les plus significatives sont celles du cancer du côlon chez l’homme et la femme. Les scientifiques notent une réduction moyenne de 40 à 50 % du risque de développer un cancer du côlon.
 
Les autres parutions importantes concernent le cancer de l’endomètre chez la femme et le cancer du sein. Pour 5 heures d’activités physiques soutenues réduisent de 38 % le risque du cancer du sein parallèlement à des femmes sédentaires. Le risque de récidive est également réduit de 20 à 50 %.
 

A partir de quand peut-on considérer une activité comme "physique" ?

Vous me direz une activité physique soutenue est une notion un peu vague.Que faut-il faire alors ? Le minimum nécessaire pour obtenir déjà des résultats est de faire une « activité physique globale d’intensité modérée, d’au moins 30 minutes, 5 jours par semaine. » .C’est-à-dire une activité qui permet à votre respiration de subir une accélération sans allez obligatoirement jusqu’à la transpiration. Cela peut-être un peu de marche rapide, de l’aquagym, du jardinage, du vélo.

Par contre, vous devez effacer de votre esprit les efforts qui ne permettent pas une accélération de votre respiration. Donc, ne pensez pas que faire votre ménage, marcher lentement, bricoler, faire de la pétanque, jouer au billard sont des activités suffisantes ! Ce serait une erreur.

Par contre, si vous voulez viser plus haut, vous pouvez faire 20 minutes d’activité intensive, 5 jours par semaine. Cela représente une marche rapide avec dénivelés, des randonnées en moyenne montagne, un jogging, de faire de la natation, des sports collectifs,…

Alors, bon courage ! C’est pour la bonne cause !
Roseline Buarotti

SOURCES

  • E-SANTE : Le simple fait de bouger représente un puissant facteur anticancer.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté