Accueil du site > Thematiques > médicaments
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter

Derniers Articles

Réussir un Centre de Rééducation

Suivant >>

Dans les documents de présentation des centres de rééducation, on nous vante souvent la qualité et la richesse d’un matériel moderne, la haute compétence de l’équipe médicale et les kinésithérapeutes et un équipement hôtelier accueillant. Tout cela est intéressant mais pourquoi des centres à l’hôtellerie jugée désuète ont-ils pu jouir d’une très grande réputation et attirer des patients de la France entière ?

 

La rééducation stricto sensu , c'est-à-dire la kinésithérapie et, éventuellement, la balnéothérapie, bien qu'indispensable, ne suffit pas à retrouver un fonctionnement satisfaisant du corps. Elle atteint vite ses limites.

Par exemple, la basique musculation du moyen fessier dans une cage avec des poids et des poulies (moyen fessier : muscle qui maintient le bassin droit lorsqu'on se tient sur une jambe) ne m'a jamais permis de lâcher la canne sans boiter. C'est pendant la période de rééducation que l'on marche en relâchant progressivement la pression sur la canne et que l'on reporte le poids du corps sur la jambe rééduquée. Le fait de marcher en relâchant progressivement la pression sur la canne participe activement à retrouver le tonus musculaire du moyen fessier. La musculation en cage du moyen fessier est bien sûr indispensable, sans elle, on ne lâchera pas la canne ou bien on attrapera une boiterie chronique.

C'est donc le passage de relais entre la musculation et la marche qui va réaliser une bonne rééducation du moyen fessier.

Pour la rééducation de l'appareil locomoteur, un bon centre de rééducation va donner la possibilité de marcher aux personnes rééduquées. Et surtout, de marcher à l'extérieurdes bâtiments, même pour ceux qui ont encore un faible périmètre de marche. Cette condition ne peut être réalisée que si l'extérieur des bâtiments incite les rééduqués à sortir, le centre de rééducation doit être situé dans un environnement attirant : espaces verts, bord de mer, plage, quartier tranquille et vie sociale de proximité.

Il est évident que les centres de rééducation jouissant de situations exceptionnelles comme le bord de mer avec plages accessibles ont été créés à une époque différente d'aujourd'hui ou ont bénéficié du don de mécènes. Nulle obligation de plage accessible pour réussir son centre de rééducation mais il faut au minimum un espace vert à proximité. A l'inverse, un centre situé en zone totalement urbanisée, longeant une voie principale, sans espace vert et sans vie sociale de proximité n'atteint pas cet objectif.

L'exemple simple du moyen fessier a été pris pour rendre évident le processus global de la rééducation. Bien entendu, cela se vérifie également pour une rééducation plus complexe. C'est l'envie de retrouver une vie la plus normale possible qui génère une synergie avec le travail technique de rééducation.

 

Thématiques
A ne pas manquer