Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
L’ail, l’oignon et la ciboulette, des aromates alliées de votre santé
L'ail, l'oignon et la ciboulette, des aromates alliées de votre santé
note des lecteurs
date et réactions
10 mars 2009
Auteur de l'article
Florian Saffer, 57 articles (Diététicien Nutritionniste)

Florian Saffer

Diététicien Nutritionniste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
57
nombre de commentaires
15
nombre de votes
2

L’ail, l’oignon et la ciboulette, des aromates alliées de votre santé

L’ail, l’oignon, la ciboulette, l’échalote et le poireau appartiennent à la famille des Alliacées, connue et utilisée depuis l’antiquité égyptienne pour ses vertus médicinales. Aujourd’hui, des études scientifiques confirment les pouvoirs bienfaisants de ces aromates riches en antioxydants, drainants, fluidifiants sanguins et bactériostatiques.

 

Des plantes diurétiques qui luttent contre l’hypertension

BMP - 195.2 ko
L’ail, l’oignon et la ciboulette, des aromates alliées de votre santé

De par leur richesse en potassium, en eau et en fructosanes, les alliacées sont diurétiques et stimulent l’élimination de l’eau par les reins. Leur pouvoir drainant est particulièrement évident pour l’ail, l’oignon et le poireau. Parce qu’ils favorisent l’évacuation de l’eau et du sodium, ces aromates et ce légume régulent à long terme la tension artérielle.

Mais attention, pour profiter de cette vertu, veillez à ne pas ajouter trop de sel dans vos plats. Avec les alliacées, rien de plus simple : leur goût marqué y pourvoie.

Des pouvoirs anti-infectieux

L’ail, l’oignon et l’échalote regorgent de substances soufrées auxquelles ils doivent leurs pouvoirs bactériostatiques. Ils furent longtemps utilisés à cet effet en médecine naturelle.

On recommandait leur prise par voie buccale contre les infections intestinales, urinaires et/ou pulmonaires. Dans certains cas, notamment pulmonaires, on renforçait leurs bienfaits par des applications de cataplasmes.

A l’heure actuelle, on sait que la consommation régulière d’ail ou d’oignon ne peut se substituer aux antibiotiques en cas d’infections importantes, mais de nombreuses études prouvent que ces plantes préviennent la prolifération de certaines souches bactériennes (Gram +).

Des vertus bénéfiques pour le système cardiovasculaire

Les alliacées participent également à la lutte contre les maladies cardio-vasculaires par des actions complémentaires dans l’organisme.
L’ail, l’oignon et l’échalote fluidifient le sang, réduisant ainsi l’agrégation plaquettaire. Ils évitent la formation de caillots sanguins et préviennent le risque d’infarctus.
Ces plantes ont également des pouvoirs anti-cholestérolémiants, avec une action marquée sur la réduction du mauvais cholestérol.
Par leur pouvoir anti-oxydant, elle protègent contre les radicaux libres impliqués dans l’évolution des maladies cardio-vasculaires.

Leur consommation importante et tout particulièrement celle de l’ail dans le sud-ouest de la France semblerait expliquer la bonne santé cardio-vasculaire de ses habitants.

Des effets préventifs des cancers

Parce qu’ils aident à neutraliser les radicaux libres, les alliacées sont de précieux alliés contre les cancers. Par ailleurs, les substances soufrées de l’ail inhibent la transformation de certains composés chimiques en substances cancérigènes (effet prouvé chez l’animal). Cela expliquerait également la longévité des populations fortement consommatrices d’alliacées.

Des aliments bienfaisants à consommer régulièrement

Les effets santé des alliacées ne se conçoivent que sur le long terme : seule une consommation régulière et en quantité suffisante peut contribuer à la prévention des maladies cardiovasculaires et des cancers. En les intégrant régulièrement dans vos plats, vous garantissez des apports en susbtances protectrices qui améliorent votre santé.

Pour en savoir plus sur les bonnes recettes des alliacées voir

Source : Apifrel

"L'idéal diététique n'existe pas : manger équilibré c'est finalement manger avec une succession de déséquilibres"
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Nutrition