Accueil du site
> Les auteurs > Jean-Didier
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Jean-Didier
Jean-Didier, 24 articles (Pharmacien)

Pharmacien

nombre d'articles
24
note moyenne des lecteurs
nombre de commentaires
5
Déclaration de liens d'intérêt:
Depuis le 1er octobre 2011: je suis titulaire d'une bourse MENRT ou allocation de recherche du Ministère de la Recherche; je suis agent contractuel d'une université; je bénéficie également d'une bourse de la Région Rhônes-Alpes via le projet CIBLE. Mai 2009: J'ai été invité à intervenir par le réseau de santé Néphronor lors d'une soirée de formation au CHRU de Lille en mai 2009 sur le thème suivant: "les chélateurs du phosphore: la perspective patient". J'ai été rémunéré par le laboratoire SHIRE sponsor de cette soirée. Le laboratoire a également pris en charge mon déplacement et mes frais de bouche. Août 2008: j'ai participé à une étude marketing rémunérée de l’institut IPSOS au profit de NOVARTIS dont les objectifs étaient de définir la meilleure stratégie de vente aux pharmaciens de médicaments soumis à prescription dans le cadre des achats directs aux laboratoires et de se prononcer sur les noms de nouvelles spécialités pharmaceutiques.
Qui suis-je?

Je suis pharmacien. J’ai soutenu ma thèse pour l’obtention du diplôme d’état de Docteur en Pharmacie sur le thème de l’accompagnement et l’éducation thérapeutique des patients dépressifs en avril 2009. Je suis également ingénieur pédagogue en éducation thérapeutique depuis septembre 2009. J’exerce actuellement à mi-temps en tant qu’adjoint d’officine. Conflits d’intérêt : J’ai participé en Août 2008 à une étude marketing rémunérée de l’institut IPSOS au profit de NOVARTIS dont les objectifs étaient de définir la meilleure stratégie de vente aux pharmaciens de médicaments soumis à prescription dans le cadre des achats directs aux laboratoires et de se prononcer sur les noms de nouvelles spécialités pharmaceutiques. J’ai été invité à intervenir par le réseau de santé Néphronor lors d’une soirée de formation au CHRU de Lille en mai 2009 sur le thème suivant : "les chélateurs du phosphore : la perspective patient". J’ai été indemnisé par le laboratoire SHIRE sponsor de cette soirée.

Derniers Articles

Le retour de l’acné pendant la grossesse

Suivant >>

La grossesse est un moment merveilleux mais qui apporte son lot de nouveauté et parmi eux : l’acné.

En effet, la grossesse peut déclencher l’acné ou aggraver l’acné adulte existant. 

Est-il courant d'être plus vulnérable à l'acné lorsque l'on est enceinte ?

Les symptômes de grosses sont nombreux et variés et peuvent être plus ou moins présents selon les différentes grossesse.

Des niveaux plus élevés d'hormones appelées androgènes sont en partie responsable des poussées de grossesse, car ils peuvent inciter les glandes sébacées de votre peau à devenir plus grosses et stimuler la production d'une substance huileuse appelée sébum.

Ce sébum supplémentaire, combiné aux cellules de peau qui tapissent vos follicules pileux, bloque vos pores, créant un environnement dans lequel les bactéries peuvent rapidement se multiplier.

Tout cela peut éventuellement conduire à une inflammation et à des éruptions cutanées appelées : l'acné.


L'acné pendant la grossesse peut être légère, modérée ou même sévère, et elle peut survenir à tout moment pendant la grossesse. Elle peut aller et venir, ou elle peut durer toute la grossesse, nous explique un dermatologue.


Y at-il quelque chose que je peux faire sur l'acné de grossesse ?


Il n'y a aucun moyen de prévenir le problème, mais voici quelques conseils qui peuvent vous aider :

  • Laver vous doucement avec un savon doux ou un nettoyant deux fois par jour.
  • Ne frottez pas votre visage avec une débarbouillette, car cela peut irriter la peau et aggraver le problème. Au lieu de cela, utilisez vos mains pour vous laver doucement le visage.
  • Si vous utilisez un hydratant, assurez-vous qu'il soit sans huile.
  • Ne pas presser, frotter, ou éclater vos boutons - cela va aggraver le problème et pourrait conduire à des cicatrices.
  • Si vous portez du maquillage, utilisez des produits qui sont à base d'eau plutôt qu'à base d'huile et qui sont étiquetés « non comédogène » ou « nonacnégènes », ce qui signifie qu'ils ne pourront pas obstruer vos pores et provoquer des éruptions. Assurez-vous de laver votre maquillage complètement avant d'aller au lit, aussi.
  • Demandez à votre médecin ou sage-femme avant d'utiliser des gels ou des lotions médicamenteux. Un certain nombre de produits en vente libre et en prescription aident à réduir l'acné, mais certains des ingrédients ne sont pas sûrs pour les femmes enceintes ou n'ont pas été bien étudiés pendant la grossesse. Si votre acné est sévère, vous devrez peut-être consulter un dermatologue.


Est-ce que tous les médicaments contre l'acné prescrits sont interdits aux femmes enceintes ?

Il est particulièrement important d'éviter le médicament par voie orale Accutane (isotrétinoïne), qui peut causer de graves malformations congénitales. Évitez également la tétracycline, la doxycycline et la minocycline - parfois prescrites pour l'acné - qui peuvent causer des dents et des anomalies osseuses chez le fœtus.


Gardez à l'esprit que votre grossesse n'est pas complètement mauvaise pour votre peau !

Alors que vous devez faire avec vos nouveaux défauts, votre fait circuler plus de sang et conservee plus d'eau, vous pouvez constater que votre teint est plus radieux que jamais auparavant !

A ne pas manquer
A ne pas manquer